06 09 68 34 30

03 44 27 56 52

 

contact devis chauffagiste oise

Zones d’intérventions (exemples):

Senlis, Chantilly, Gouvieux, Pont-Sainte-Maxence, Villers-Saint-Paul, Creil, Saint-Maximin, Clermont

RT 2012

Tout savoir en temps réél sur la RT 2012

Les orientations retenues à l’issue des tables rondes du Grenelle de l’environnement à l’automne 2007 ont amorcé la mutation écologique de la France. La mise en œuvre des comités opérationnels a permis de définir les voies, moyens et conditions requis pour une entrée en vigueur des conclusions du Grenelle notamment le renforcement de la réglementation thermique dès 2012 pour tous les types de bâtiments neufs qui y sont soumis.

Connectez vous sur le site du gouvernement 

L’efficacité énergétique des bâtiments et le recours aux énergies renouvelables sont érigés comme l’axe fort de la décennie 2010 – 2020. Les raisons sont multiples et complémentaires, et devenues incontournables : participer activement à la protection de la planète en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, maîtriser les charges des gestionnaires et des particuliers en cette période de crise économique, accentuer l’indépendance énergétique de l’Europe et préserver les ressources d’énergies fossiles. Outre une isolation et une étanchéité à l’air renforcées de
l’enveloppe des bâtiments, la performance des équipements doit être maximale et ce, quels que soient l’énergie (gaz, fioul, électricité, solaire, géothermie, biomasse…), le type de bâtiment ou le type d’utilisation. Viessmann, déjà leader européen de la condensation et 1er fabricant français de capteurs solaires thermiques, a encore élargi ses gammes de produits en terme de solutions techniques, de choix d’énergies et de puissances, pour une plus grande efficacité énergétique et un plus grand respect de l’environnement. Son offre a notamment intégré de nouvelles pompes à chaleur, des générateurs biomasse de moyenne et grosse puissances, particulièrement intéressants pour les collectivités et les réseaux de chaleur, des centrales de cogénération gaz naturel et même des installations de méthanisation ou de production de biogaz.De tous les secteurs économiques, celui du bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France (42,5 % de l’énergie finale totale) et génère 23 % des émissions de gaz à
effet de serre (GES). La facture annuelle de chauffage représente 900 € en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 € pour un logement “basse consommation” à plus de 1 800 € pour un logement mal isolé).
Elle pèse lourdement sur le pouvoir d’achat des ménages, particulièrement sur les plus modestes d’entre eux. Ces dépenses tendent à augmenter avec la hausse du prix des énergies. Aussi, afin de réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle Environnement prévoit la mise en œuvre d’un programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments. Depuis la mise en place d’une réglementation thermique en 1974, la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle Environnement prévoit de la diviser à nouveau par 3 grâce à une nouvelle réglementation thermique, dite RT 2012.Pour atteindre cet objectif, le plafond de 50 kWhEP/(m².an), valeur moyenne du label ”bâtiments basse consommation“ (BBC), va devenir la référence dans la construction neuve à l’horizon 2012. Ce saut permettra de prendre le chemin des bâtiments à énergie positive en 2020.